Pont d'Arc, Ardèche

Le Pont d’Arc, site naturel des gorges de l’Ardèche

Située à l’entrée de la réserve naturelle nationale des Gorges de l’Ardèche, le Pont d’Arc est un site géologique unique au monde qui appartient à l’Espace Naturel Sensible du département.

Le pont d'Arc en Ardèche

Comment s’est formé le Pont d’Arc ?

Cette Arche naturelle, nommée le Pont d’Arc, mesure 54 mètres de haut, 60 mètres de large, et, son histoire est datée d’au moins 500 000 ans !
Sa formation ? C’est l’eau de la rivière qui s’est infiltré dans la roche calcaire pour créer progressivement par l’érosion une immense ouverture sur les Gorges de l’Ardèche.

Les hommes et les animaux ont longtemps emprunté ce pont pour traverser la rivière qui a donné son nom au département.

Pourquoi une opération « Grand Site » pour la Combe d’Arc ?

En raison de son  affluence touristique mal maîtrisée jusqu’en 2015, le paysage et la vue sur le Pont d’Arc avait été fermée au public depuis la route des gorges.

Aussi, une « Opération Grand Site » (menée par l’Etat, les collectivités locales et les acteurs du site) validée par le ministère de l’écologie en mars 2015, a été mené autour de 4 objectifs principaux :

  • Restaurer la lisibilité du méandre
  • Rétablir l’agriculture de la combe d’Arc
  • Maîtriser le stationnement sur le site
  • Aménager l’espace pour les piétons.

Ce projet s’inscrit dans une démarche qui concerne les sites classés les plus prestigieux et les plus fréquentés du patrimoine national de France.

Pourquoi un site historique et touristique ?

Inscrit dans les Gorges de l’Ardèche, la Combe d’Arc appartient à ce haut lieu de la préhistoire française qui recèle de nombreux sites archéologiques.

En effet la présence de l’Homme remonte aux premiers chasseurs du paléolithique inférieur, il y a 350 000 ans.

Les premières empreintes de l’homme, découvertes dans la fameuse Grotte Chauvet ou Grotte du Pont d’Arc, remontent à 36 000 ans.
Puis le site n’a cessé d’ être fréquenté pour diverses raisons :

  • Voie d’accès et de liaison entre le Vivarais et le pays d’Uzège, avec la voie romaine du IIe siècle avant notre ère.
  • Lieu de recueillement avec le sanctuaire Gallo-Romain du cirque d’Estre
  • Installation des premiers hommes entre le 2e et 1er siècle avant notre ère, puis au 16e avec le castrum perché de Vallon dit le « Chastelas », et plus tard au hameau de Chames.
  • Fortifications naturelles, renforcées de fortifications bâties durant les guerres de religions et civiles du 16ème siècle.
  • Lieu de production agricole jusqu’au milieu du XXème
  • Lieu de déplacement et de loisirs

Les loisirs dans les gorges de l’Ardèche commençèrent d’abord avec les bateliers de l’Ardèche au 19e siècle, puis avec le canoë-kayak depuis le XXe siècle :
La célèbre descente des Gorges de l’Ardèche est devenue un des premières activités touristiques du département.

Carte de l'Ardèche au niveau du pont d'Arc
La rivière Ardèche et le pont d’Arc, carte détaillée de 1894

Une histoire à découvrir goûte à goûte

Ces dernières années, grâce à des points d’interprétation installés sur le site ainsi qu’un dispositif audio, les récits invisibles de ce paysage nous sont contés.

Ainsi, l’on peut découvrir comment l’eau a sculpté cette œuvre minérale, ou encore de quelle façon les humains ont trouvé leur place dans ce lieu hors du commun.

Au belvédère et sur la plage située en amont, l’histoire invisible de l’eau apparaît sur ses blocs de pierres sculptés, et des galeries d’images illustrent l’histoire invisible de l’Homme.

Le pont d’Arc, c’est où ?

Voir aussi

Le site touristique dédié au territoire des Gorges de l’Ardèche et du pont d’Arc :

Lien web

Webzine+