Voies vertes en Ardèche

Dolce Via, voie verte de la vallée de l’Eyrieux

En Ardèche, elle se nomme voies douces, et la Dolce Via en fait partie : situé au cœur de l’Ardèche, c’est le premier chemin non motorisé du département aménagé sur une ancienne voie de chemins de fer.

Dolce Via au fil de l’Eyrieux

Cette voie verte ardéchoise remonte la vallée de l’Eyrieux et traverse les communautés de communes Privas-Centre-Ardèche et Val’Eyrieux entre la Voulte-sur-Rhône et le Cheylard.

Depuis 2017 et 2018, la Dolce Via poursuit son chemin : vers Lamastre pour rejoindre la vallée du Doux, et en direction de Saint-Agrève à la découverte du plateau ardéchois.

Sur près de 90 kilomètres, dont 80% en route propre sans véhicules motorisés, la Dolce Via vous fait découvrir cette vallée bucolique de l’Ardèche depuis la ViaRhôna dans la vallée du Rhône jusqu’au lac des Collanges aux portes de la ville du Cheylard dans les Boutières.

Dolce Via de l'Eyrieux en Ardèche
Ouvrage d’art sur la Dolce Via le long de la rivière de l’Eyrieux

A partir du Cheylard, deux directions s’offrent à vous, l’une vers Lamastre, l’autre vers Saint-Agrève.

 

Présentation en vidéo

La Dolce Via pratique

Le parcours

Carte de la Dolce Via en Ardèche : Zoom sur les villes et villages traversés de la vallée de l’Eyrieux avec le parcours complet.

Dolce Via par étapes

Extrait de la présentation touristique de Cirwiki :

  • La Voulte-sur-Rhône

Le long de la RN86 et du Rhône, L’office de tourisme est le point de départ de cette randonnée.  A partir du rond-point de la zone industrielle de la Vignasse, sur la D120 entre La Voulte et St-Laurent-du-Pape.

Le parcours est ombragé avec de belles vues sur la vallée de l’Eyrieux. Il passe à la gare de Prioron. Vers Royas, un chemin permet de rejoindre une aire de pique-nique en bordure de l’Eyrieux. Le paysage s’ouvre ensuite et après le défilé de Pontpierre on découvre l’ancienne passerelle des Menets qui avait été construite par Seguin.

On arrive à Saint-Fortunat au niveau du camping. À l’entrée de St Fortunat, la commune vient d’ouvrir une aire de pique-nique très agréable au bord de l’Eyrieux.

  • Les Ollières-sur-l’Eyrieux

Le principal village de la vallée de l’Eyrieux, avec l’été des activités d’eaux vives, vous accueille à mi parcours de votre randonnée. D’ici vous pourrez changer de modes de déplacement pour vous orienter vers du canoé, kayak, randonnée aquatique, parcours aventure au dessus de l’eau, location VTT…

Le train à vapeur du 19eme siècle, a désenclavé cette vallée car industriels et paysans affluèrent avec leurs marchandises dans les nombreuses gares qui jalonnaient le parcours. Ce secteur de l’Ardèche vivait à cette époque encore, au rythme de la sériciculture. Les filatures battaient leur plein, embauchant femmes et enfants. Le train acheminait les bobines de fil de soie vers Lyon (les canuts) mais aussi les nombreux fruits cultivés le long de l’Eyrieux, dont la fameuse chataigne.

En pédalant, à partir des Ollières et jusqu’au Cheylard, on remonte ainsi le temps, en empruntant de nombreux ouvrages d’art et en admirant les anciennes filatures toujours bien présentes dans le paysage (notamment celle des Ollières et sa grande cheminée).

  • Saint-Fortunat-sur-Eyrieux

La partie aménagée de Saint-fortunat-sur-Eyrieux au pont de Chervil : Sur cette partie de l’ancienne voie ferrée, les communes ont réalisé des travaux de mise en sécurité des ouvrages (garde-corps), de mise en place de portails pour interdire le transit des véhicules, d’aménagement du sol. L’itinéraire n’est pas balisé, mais sa faible pente et son tracé facilitent la visualisation du parcours.

La voie vous invite à découvrir les paysages de la vallée de l’Eyrieux : vergers, terrasses, et arbres divers passant des chênes, aux châtaigners et aux mélèzes, au fur et à mesure que l’on s’élève. Les ouvrages d’art, ponts et tunnels, donnent toute la dimension du travail de l’homme au 19e siècle, nécessaire à l’amélioration des conditions d’existence.

Tout le long du parcours, on trouve de nombreux témoignages de l’architecture et de l’activité de cette vallée : maisons de granit accrochées aux flancs des montagnes, anciens moulinages, usines…

  • Saint-Sauveur-de-Montagut

En arrivant sur St Sauveur de Montagut, l’Eyrieux se contorsionne en plusieurs méandres. Les abords de la voie s’ébouriffent de chênes verts, de buis, d’acacias épineux, et s’étagent en terrasses.

La balade se poursuit en douceur, elle ravira les familles car plusieurs haltes sont possibles en chemin. N’oubliez pas de déguster l’une des meilleures glaces artisanales d’Ardèche en vous arrêtant à Saint-Sauveur-de-Montagut (juste le pont sur l’Eyrieux à traverser pour changer de rive) ou partez en randonnée directement sur un des 7 sentiers de l’eau aménagés dans la vallée de l’Eyrieux…

  • Le Pont de Chervil

Le Pont de Chervil, comme les murs de l’ancien chemin de fer départemental, sont des modèles de travaux de génie rural au début du vingtième siècle. La rivière a ici façonné une vallée profonde dont les pentes ont été ciselées de murettes et terrasses par des générations d’agriculteurs, créant ainsi toute la spécificité du lieu.

L’environnement autour de du pont de Chervil est constitué de pentes et de ‘serres’ que l’homme a dû domestiquer. Le paysage est donc marqué par l’empreinte des générations passées : les paysans rudes au labeur ont édifié des murettes sur toutes les pentes pour retenir la terre permettant de nourrir leurs familles ; ils ont planté le châtaignier appelé ‘arbre à pain’ qui a été une des richesses de la région, et les mûriers qui ont permis l’élevage du ver à soie et le développement des moulinages.

  • Le Cheylard

Après le Pont de Chervil vous entrez sur la dernière ligne droite avant la ville du Cheylard.

En arrivant non loin du barrage des Collanges, vous aurez le loisir de faire un arrêt baignade à l’espace aquatique Eyrium en bord de voie douce. Enfilez vite votre maillot de bain pour un plongeon revigorant dans les 1600m² de cette piscine pas comme les autres.

Le chemin de fer arrive au Cheylard en 1891, avec l’ouverture de la ligne de La Voulte par la vallée de l’Eyrieux. En 1902, la ligne de Saint-Agrève à Dunières est connectée par les Boutières. En 1903, la ligne de Lamastre à Tournon est raccordée par les Nonières. La gare du Cheylard devenait alors le noeud du réseau du Vivarais de la compagnie de chemins de fer départementaux (CFD).

L’histoire locale au Cheylard est très marquée par l’industrialisation et le développement d’une activité essentielle au 19e siècle, possible grâce à la présence du train : la tannerie. Aujourd’hui encore, Le Cheylard exporte dans le monde entier ses productions, dans les domaines du textile, des bijoux et de la mécanique de pointe.

Pont de Chervil, Dolce Via en Ardèche
Pont de Chervil, Dolce Via, vallée de l’Eyrieux

Dépliant Dolce Via

Plaquette touristique officielle de la voie verte de l’Eyrieux :

Pour découvrir d’autres voies vertes et douces en Ardèche, suivez le fil d’actualité thématique ou inscrivez-vous à notre lettre d’information.

Ardèche + Webzine